Écrits2019-02-13T11:32:00+02:00

Billets d’humeur

Killed by death

Certains disques sont des fenêtres ouvertes sur de vastes étendues, des territoires sans frontières, aux contours incertains et à l’horizon lointain. Des promesses d’infini, exaltantes comme toutes ces choses que l’homme invente puis espère pour supporter la trivialité de ce monde…

Lettre à l’être Aimé

Au détour d’une conversation sur le forum Inoxydable, un endroit décidément plein de surprises, Monsieur Pat, le spécialiste du rock qui sleaze et qui glamouze, a lâché le nom de son sophrologue : Alain Aimé. L’idée de pouvoir lui écrire une bafouille s’est imposée. Et puis, finalement, j’ai opté pour la version audio.

Ce qui doit être

Écrire au sujet d’un disque consiste le plus souvent à prendre le temps de décrire le plus précisément possible la musique, le style, les sonorités. Mais que l’on passe par des circonvolutions[…], le seul objectif à ne jamais perdre de vue, et la véritable difficulté, est bien d’éveiller suffisamment la curiosité du lecteur pour l’amener à l’écoute.

Choisir son ennemi

Dans 3 minutes, on va perdre des auditeurs. Certains vont peut-être même nous lâcher avant la fin de ce billet. C’est acté, prévisible, inévitable. Tout ça parce que je vais aborder LE sujet qui fâche dans le monde du metal, le thème interdit. Bref, je vais parler de politique.

Gardien de phare

Ce n’est pas toujours facile d’être un gardien de phare. Perché à des dizaines de mètres au dessus de l’eau, on assiste aux tentatives incessantes de l’océan en furie d’engloutir les marins imprudents et les aventuriers de la plaisance.

Charles est un connard

Charles est un connard. Un gros. Un vrai. Ne me fais pas tes gros yeux de Canard outré, pas la peine de jouer la contrariété, hein, I know who you are mister Canard et puis, détenant pas moins de 50 % de la holding metal bla•bla, je dis ce que je veux.