Écrits2019-02-13T11:32:00+01:00

Billets d’humeur

Lune triste

Un anglais blafard, mulet de joueur de foot, doigts arachnéens, pose une descente d’accords délicats sur quelques nappes de claviers vaporeux. Rupture de batterie. Arpèges suspendus sur basse ronronnante. Quatre minutes plus tard vous saurez tout d’une des amitiés les plus célèbres de la littérature fantastique.

L’heure du bilan

Dès que j’ai eu trois albums sur mes étagères, je les ai classés et j’ai pondu un Top 3 « Les disques qui ont changé ma vie », puis un autre, « Les meilleurs disques en ma possession », sans oublier le fameux « Les 3 albums que vous emporteriez sur une île déserte ».

La peur du silence

C’était une belle journée. Je réaménageais ma discothèque afin d’en optimiser le bel ordonnancement. […] Dans ces moments de pure félicité au cœur même de la matrice, j’ai toujours une pensée compatissante pour les abonnés Spotify et les amateurs de dématérialisation.

La promesse

La lecture de diverses chroniques ou commentaires concernant le dernier Sabaton en date, The great war, m’a plongé dans les affres de la perplexité, m’amenant, encore une fois, à m’interroger sur mes contemporains, souvent « à côté de la plaque ».

Le droit d’inventaire

J’ai entendu l’expression « le droit d’inventaire » pour la première fois durant les années Jospin. Le grisonnant Lionel tentait de marcher dans les pas de Mitterand, et dirigeait le PS. Si l’héritage avait un peu de gueule et donnait de l’éclat à un Yoyo trop protestant pour le cirque politique français, il n’en était pas moins terni par des « affaires ».

Rester jeune

Vous savez ce qui est le plus difficile à accepter au fil des années ? — Les abdos Kronembourg ? Les cheveux qui tombent ? La vue qui baisse ? L’envie de voter à droite ? — Non. Le pire c’est d’accumuler un petit savoir, une expérience, même modeste, et se rendre compte qu’elle ne profitera à personne.